Niches fiscales: les entreprises d'outre-mer râlent

AFP

— 

La Fédération des entreprises d'outre-mer (Fedom) a jugé dimanche «injustifiées, inéquitables et dangereuses» les «fortes économies» que le gouvernement s'apprête à réaliser sur les niches fiscales outre-mer.

Dans un communiqué publié à quatre jours de la présentation du projet de loi de finances pour 2011 en Conseil des ministres, la Fedom souligne que le rabotage prévu serait «presque trois fois plus lourd qu'en métropole».

Outre la réduction du taux de l'aide fiscale à l'investissement productif et immobilier outre-mer, elle croit aussi savoir que le gouvernement prévoit la «suppression de la défiscalisation de toute installation photovoltaïque».

«Les chefs d'entreprise ultramarins considèrent ces dispositions comme inéquitables, car les deux mesures sur le photovoltaïque et la réduction du taux de l'aide fiscale (environ 330 millions d'euros) leur feraient supporter un rabotage effectif de la niche outre-mer, presque trois fois plus lourd qu'en métropole», écrit la Fedom.