Continental: les salariés de trois sites en Midi-Pyrénées appelés à voter pour conserver leur emploi

SOCIAL Les syndicats dénoncent un «chantage» de la direction...

J.R. avec AFP

— 

Les syndicats de salariés dénoncent le marché proposé par la direction de Continental, le 13 septembre à Toulouse
Les syndicats de salariés dénoncent le marché proposé par la direction de Continental, le 13 septembre à Toulouse — REMY GABALDA / AFP

Accepter des sacrifices salariaux contre la garantie de l’emploi. C’est le marché que la direction de Continental Automotive France propose ce lundi à ses employés des usines de Toulouse, Boussens et Foix.

Les 2.500 salariés de trois sites de Continental basés en Midi-Pyrénées ont le choix entre participer à la consultation ou la boycotter, à l’appel des deux syndicats majoritaires, la CGT et la CFDT.

Pérenniser l’emploi

Pour la direction, il s’agit de réduire le coût du travail de 8% en vue de pérenniser l’emploi sur les sites jusqu’en 2015. Pour cela, les employés doivent accepter le gel de leurs salaires ainsi que de renoncer à deux jours de RTT par an et à une prime d’intéressement conséquente.

Selon la direction, le plan est vital pour la survie des trois sites. L’entreprise s’attend à une baisse importante de ses commandes pour 2012 et 2013.

Un «chantage» à boycotter

Pour les syndicats, l’accord s’apparente plus à un «chantage» de la part de la direction. Selon la CGT et la CFDT, le gain salarial correspond à une baisse de 5.000 euros annuels par employé.

Les mesures de la direction représenteraient également entre huit et 13 jours de travail en plus, la suppression de diverses primes et de plus de 100 postes d’intérimaires et sous-traitants.

Résultats dans la soirée

Tout l’enjeu de la journée de lundi tournait donc autour de la participation des salariés appelés au vote. C’est «la grosse discussion du moment» a assuré le syndicaliste CFDT Sami Hamida à l’AFP.

A 12 heures, le taux de participation n’était pas encore connu sur les sites, interdits d’accès aux non-salariés selon l’AFP. Les employés ont jusqu’à 18h30 pour se prononcer. Les résultats seront connus lundi soir.