L'UIMM mise en examen pour travail dissimulé

AFP

— 

L'Union des industries et métiers de la métallurgie (UIMM, le patronat de la métallurgie), soupçonnée d'avoir versé des primes non déclarées à des salariés entre 2004 et 2007, a été mise en examen lundi – en tant que personne morale - pour «travail dissimulé» a-t-on appris de source proche du dossier.
L’UIMM avait déjà été mise en examen en octobre 2008 en tant que personne morale pour subornation, soupçonnée d'avoir voulu acheter le silence de Denis Gautier-Sauvagnac sur les bénéficiaires des retraits suspects en liquide de ses caisses entre 2000 et 2007.
L'enquête du juge Roger Le Loire a été élargie en avril 2010 à des faits présumés de travail dissimulé.