Réforme des retraites: pour Thibault, la victoire n'est pas «illusoire»

SOCIAL Le leader de la CGT était à la fête de l'Huma ce samedi...

avec AFP

— 

Bernard Thibault, le leader de la CGT, à la fête de l'Humanité le 11 septembre 2010.
Bernard Thibault, le leader de la CGT, à la fête de l'Humanité le 11 septembre 2010. — AFP PHOTO / MIGUEL MEDINA

Le secrétaire général de la CGT Bernard Thibault a déclaré ce samedi à la Fête de l'Humanité qu'il n'était «pas illusoire de viser la victoire» dans la bataille sur les retraites car les syndicats et le mouvement social sont «en position de force aujourd'hui».

Lors d'un débat devant plusieurs centaines de personnes, Bernard Thibault a estimé que la journée du 7 septembre avait «représenté un tournant, et nous allons en faire la démonstration dans les semaines à venir».

«Ayons confiance en nous (...), c'est nous qui sommes en position de force aujourd'hui, c'est pas eux», le gouvernement et sa majorité, a-t-il lancé.

«Le blocage des transports, c'est pas compliqué»

Selon Bernard Thibault, «la priorité, c'est d'élargir la mobilisation», pas de durcir les formes de lutte.

«Le blocage des transports, c'est pas compliqué du tout, on sait faire. Mais c'est pas notre stratégie syndicale. Notre stratégie syndicale repose sur la masse des travailleurs engagés dans une lutte», a souligné le numéro un de la CGT.

Bernard Thibault a été particulièrement applaudi lorsqu'il a défendu l'unité des syndicats. «Les salariés attendent l'unité des syndicats et l'unité des syndicats doit survivre à tous les événements».