Réforme des retraites: le point sur ce qui a été voté à l'Assemblée nationale

POLITIQUE Plusieurs dispositions ont été adoptées dans la nuit de vendredi à samedi...

O.R. avec AFP

— 

Les députés à l'Assemblée nationale, le 8 juin 2010.
Les députés à l'Assemblée nationale, le 8 juin 2010. — SIPA

Les députés ont été très actifs dans la nuit de vendredi à samedi, lors du débat sur les retraites. Ils ont en effet voté différents amendements et dispositifs de la réforme. Le point sur ce qui va changer (si le Sénat vote lui aussi le texte).

Fin de la retraite à 60 ans
Elle passera à 62 ans à l’horizon 2018, en augmentant chaque année de quatre mois à partir de la génération 1951.

La retraite sans décote passe de 65 à 67 ans
Pour partir à taux plein, quelque soit le nombre d’années de cotisation, il faudra attendre 67 ans.

Recul de deux ans de l’âge de départ des fonctionnaires
Pour ceux qui pouvaient partir avant 60 ans, comme les policiers, les surveillants de prison ou les instituteurs. Ce sera mis en pratique d’ici 2018.

Fin du départ anticipé pour les fonctionnaires ayant trois enfants
D’ici à la fin 2012, il en sera fini du départ en retraite anticipé pour les parents fonctionnaires de trois enfants. Ce dispositif de départ anticipé avait profité en 2008 à 16.000 fonctionnaires, mères de trois enfants ayant effectué 15 ans de service.

Un amendement du gouvernement a tenté de trouver une solution pour étaler les départs. Les conditions de calcul de la pension resteront ainsi inchangées «pour tous les agents qui sont aujourd'hui à cinq ans de l'âge de la retraite» et qui sont éligibles au dispositif, pour éviter un départ massif.