OGM:l'OMC contre la culture de la précaution

©2006 20 minutes

— 

Les pays européens réticents aux organismes génétiquement modifiés (OGM) sont sous pression

L'Organisation mondiale du commerce vient de condamner le principe de précaution adopté par l'Union européenne (UE)

Le gendarme du commerce mondial estime qu'il est utilisé sans fondement pour permettre à ses membres de ne pas importer certains produits transgéniques

Hier, les Etats-Unis se sont réjouis

Gros exportateurs d'OGM, ils s'étaient unis au Canada et à l'Argentine, en 2003, pour attaquer la réglementation européenne, la plus stricte au monde

La Commission européenne, en revanche, a minimisé la portée du jugement, rappelant qu'une décision finale est attendue en avril

« Rien ne nous oblige à modifier notre législation », a souligné un responsable

Si les autorisations d'OGM ont été suspendues entre 1998 et 2003, elles ont repris dès 2004, lors de l'entrée en vigueur des nouvelles règles sur l'étiquetage et la traçabilité des OGM

Depuis, Bruxelles a donné son feu vert à neuf variétés

Mais chaque Etat membre garde le pouvoir d'interdire la culture ou la vente d'un OGM, en invoquant des informations scientifiques mettant en doute sa sûreté

Angeline Benoit

opposés Les pays anti-OGM sont la France, l'Autriche, le Luxembourg, la Grèce, l'Allemagne et la Hongrie. Hier, le gouvernement français a présenté un projet de loi contesté qui encadre la culture et la vente d'OGM.