Les syndicats préparent la mobilisation contre la réforme des retraites

SOCIAL Ils se réunissent lundi après-midi en région parisienne...

E.M.

— 

R.BOSSE-PLATIERE / 20 MINUTES

Contre la réforme des retraites, les syndicats sont déjà sur le pied de guerre. Ils se réunissent lundi après-midi au siège de la FSU, première organisation dans la Fonction publique d'Etat, pour préparer la journée de mobilisation interprofessionnelle du 7 septembre, date à laquelle le texte arrivera sur la table des députés.

Mobilisation le 7 septembre

L'objectif pour l’intersyndicale (CFDT, CFTC, CGT, FO, FSU, Solidaires, UNSA) est de faire mieux que lors de la journée de manifestation contre le projet de réforme des retraites, le 24 juin dernier.
 
Entre 800.000 et 1,9 million de Français, selon les chiffres de la police et de la CGT, avaient défilé en France.

Rien n’est joué

Et même si Nicolas Sarkozy ne cesse de répéter qu’il ne reculera pas sur cette réforme, rien n’est joué, pour la secrétaire générale de la FSU, Bernadette Groison.
 
«Il est encore possible de faire plier le gouvernement», a-t-elle déclaré sur France Info, notamment sur le recul de l’âge légal de départ à 62 ans d’ici à 2018.

Non aux 62 ans en 2018

Elle a rappelé que son organisation avait écrit «dès le début de l'été à tous les parlementaires» pour demander «que cette réforme soit retirée et que l'on puisse discuter et négocier sur les sujets réels comme l'âge légal de départ (…) C'est une question essentielle qui n'a jamais pu être discutée dans les quelques réunions que nous avons eues au ministère du Travail» au début de l'été, a-t-elle indiqué.
 
Le recul de ce dernier est  «non seulement une confiscation de l'allongement de l'espérance de vie des salariés, mais aussi un non sens dans la mesure où le taux de chômage des seniors et des jeunes est très important», a expliqué Bernadette Groison.

Travail de longue haleine

Si l’enjeu est de rassembler le 7 septembre prochain, il est aussi de préparer les suites à donner à la mobilisation. Car la réforme des retraites ne doit être votée qu’à la mi-octobre au Sénat.
 
«Le 7 septembre ne suffira pas. Si on veut obtenir satisfaction en matière de retraite comme sur d'autres dossiers il faudra un rapport de force plus fort», a ainsi déclaré le secrétaire général de FO Jean-Claude Mailly le 14 août dernier dans un entretien-vidéo au site du journal Le Figaro.