Le gouvernement dément une hausse de 9,2% de la facture d'électricité pour 500.000 ménages

ÉNERGIE a hausse ne devrait pas dépasser les 3% selon le ministère de l'Énergie...

E.M.

— 

Les tarifs de l'électricité ont augmenté à la mi août.
Les tarifs de l'électricité ont augmenté à la mi août. — F. DURAND / SIPA

Le ministère de l'Energie a démenti une hausse de 9,2% de la facture des ménages qui ont souscrit un abonnement «EJP» (effacement jour de pointe) à EDF, contrairement à une information publiée lundi par le site internet de La Tribune.

«La hausse de tarifs pour ces clients sera inférieure à 3%, à la fois pour l'abonnement et pour le prix du kilowattheure», a indiqué le ministère de l'Energie et du Développement Durable à l'AFP.

Hausse moyenne de 3,4%

Les tarifs réglementés de l’électricité vont connaître une hausse moyenne de 3,4% le 15 août prochain. Mais selon La Tribune, l’addition allait être bien plus salée pour certains.

Les quelque 500.000 ménages qui ont souscrit un abonnement «Effacement Jour de Pointe» (EJP) pourraient voir leur facture augmenter de 9,2%,  a précisé le quotidien, citant un document du ministère de l'Energie et du Développement durable.

Option EJP

L’option EJP, qui n’est plus proposée par EDF, est pourtant censée être la plus respectueuse de l’environnement. Elle fait varier le prix du kilowatt-heure en fonction des jours car le tarif de l'électricité augmente fortement lors des pics de forte consommation.

Interrogé lundi par l'AFP, le ministère de l'Energie n'a pas souhaité commenter l'information de La Tribune. «Nous attendons l'avis de la Commission de Régulation de l'Energie (CRE)», a déclaré une porte-parole.

La CRE se réunit mercredi prochain pour se prononcer sur cette hausse des tarifs réglementés. Mais son avis n’est que purement consultatif.

Autres abonnements

L’augmentation de 9,2% de l’option EJP tranche en tout cas avec les hausses pratiquées pour les autres abonnements. L’option «Heures creuses/heures pleines» devrait baisser de 25% à 90,96 euros pour une puissance inférieure à neuf kilovoltampères (kVA), tandis que le prix du kilowatt-heure augmentera de 7,3%.

L’abonnement «Tempo» augmentera de 3%, tout comme le prix du kilowatt-heure. L'option «Base» connaître enfin une hausse de 4,4% à 8,4% et le prix de l'énergie de 1,5% à 1,8% pour les consommateurs dont l'installation électrique a une puissance inférieure à six kVA. Pour les puissances plus fortes, le prix de l'énergie ne changera pas et celui de l’abonnement baissera de 0,3% à 16,2%.

«On est tout de même très loin des disparités révélées l'an dernier quand les tarifs avaient augmenté en moyenne de 1,9% mais avec des pointes de 138,5% de hausse pour certains abonnements», relativise cependant La Tribune.