Hausse des primes d'assurance: «les assureurs sont irresponsables»

AUTOMOBILE Le délégué général de l'association de consommateurs CLCV, Thierry Saniez, est très critique sur les compagnies d'assurance...

Propos recueillis par Elsa Meyer

— 

Le trafic était perturbé dans les transports urbains jeudi matin à Paris et dans les grandes villes, en raison de la journée d'action interprofessionnelle, mais parfois légèrement meilleur que prévu sur les réseaux SNCF et RATP d'Ile-de-France.
Le trafic était perturbé dans les transports urbains jeudi matin à Paris et dans les grandes villes, en raison de la journée d'action interprofessionnelle, mais parfois légèrement meilleur que prévu sur les réseaux SNCF et RATP d'Ile-de-France. — Boris Horvat AFP

Après plusieurs années de baisse, les tarifs des assurances automobiles pourraient augmenter dès l’année prochaine. Le délégué général de l’association de consommateurs CLCV, Thierry Saniez, juge cette hausse injustifiée et irresponsable.  

Comment réagissez-vous à une possible hausse des primes d’assurance automobile en 2011?

C’est encore une mauvaise nouvelle au cœur de l’été. Sur un budget moyen de 500 euros, ces hausses de 3 à 5% l’année prochaine et de 8 à 9% d’ici à 2013 ne sont pas négligeables. Les justifications avancées par la profession nous laissent très sceptiques. Ils expliquent par exemple que les gens ont plus roulé l’année dernière avec la baisse des prix de l’essence. A ma connaissance cependant, la hausse du brut ces dernières années n’a entraîné aucune baisse des primes!

Les assureurs veulent aussi se refaire une santé après une année 2009 difficile. Leurs résultats sont peut-être moins bons mais ils restent tout à fait corrects. Et la crise a été dure pour tout le monde, notamment pour les consommateurs: ce n’est pas à eux de payer. Les compagnies d’assurance ne peuvent pas vouloir se refaire après une telle année.

Cette augmentation n’est donc pas justifiée selon vous?

L’inflation a été quasiment nulle en 2010 et les prix pourraient augmenter de 3 à 5% en moyenne: il faut remettre les choses à leur place. D’autant que ces hausses ne concernent pas seulement les assurances automobiles. Celles pour l‘habitation ou les complémentaires santé sont aussi entrain d’exploser.

Les compagnies d’assurance ont évidemment des objectifs mercantiles. Mais elles doivent également être plus équilibrée. La crise a été forte et les assureurs ne peuvent demander aux Français de payer autant pour des dépenses contraintes, voire obligatoires. Cela pourrait avoir des conséquences sociales très graves.

Quelles pourraient être ces conséquences?

De plus de plus de personnes conduisent déjà sans assurance. Cette situation va nécessairement se renforcer si les prix augmentent. Et in fine, c’est la collectivité qui paiera. Les compagnies d’assurance sont irresponsables avec ces hausse des primes. Elles parlent beaucoup de développement durable mais oublient un peu trop souvent le pilier social.