Dette souveraine: l'Europe truste les premières places des pays les moins sûrs au monde

DETTE Le Venezuela garde cependant la tête du classement...

E.M.

— 

Le drapeau de la Grèce.
Le drapeau de la Grèce. — P. Karadjias/AP/SIPA

La Grèce vient de réussir la performance de passer de la neuvième à la seconde place en un trimestre. Malheureusement, il s’agit du classement des pays les plus risqués sur le plan de la dette souveraine, selon une étude de CMA DataVision publiée lundi.

L‘Europe en tête

En raison d’une crise budgétaire sans précédent, les marchés redoutent qu’Athènes soit dans l’incapacité de payer ses dettes malgré le plan de secours de 110 milliards d’euros accordés par l’UE et le FMI.

Le coût de l’assurance contre un défaut de paiement de la Grèce a ainsi bondi de 190% au deuxième trimestre 2010: les investisseurs estiment qu’il y a aujourd’hui une probabilité de 55,6% que le pays ne puisse pas rembourser ce qu’il doit d’ici à 2015. 

Et les autres Etats européens ne sont pas en reste. Si la Grèce a enregistré la deuxième plus mauvaise performance, elle est suivie de près par la Belgique et l’Espagne.  Le Portugal et la France occupent les quatrièmes et cinquièmes places avec une augmentation de 129,2% et 112,3% du coût de la protection sur leur dette. Le Venezuela garde cependant son rang de pays le plus risqué au monde en matière de défaillance sur les dettes.

La Norvège et la Finlande, pays les plus sûrs

De l’autre côté du classement, la Norvège et la Finlande sont les deux pays les plus sûrs au monde en la matière. Les Etats-Unis passent de la dixième à la troisième place du classement vertueux grâce à une amélioration de la situation du crédit dans le pays.

L'Allemagne, qui fait figure de référence dans la zone euro en matière budgétaire, a en revanche reculé de la troisième à la sixième place des pays les plus sûrs en ce qui concerne leur dette souveraine.