Un courtier ivre achète 30% des produits de l'Opep

BOURSE Après un week-end très arrosé, un employé de PVM Oil Futures a acheté 7.125 millions de barils de pétrole, depuis son salon...

R.B-P.

— 

Illustration d'une salle de marché de 10 juin 2008
Illustration d'une salle de marché de 10 juin 2008 — P.KOVARIK/AFP

Tout le monde ne peut pas dépenser 409.4 millions de dollars depuis son salon. C’est pourtant ce qu’a fait un courtier anglais de la firme PVM Oil Futures dans la nuit du mardi à mercredi. L'autorité de régulation du secteur financier londonien a prononcé contre lui une interdiction d’exercer son métier pendant cinq ans mercredi.

Le trader revenait d’un week-end de golf très arrosé. Tranquillement installé dans son salon avec son ordinateur portable, il réalise une spéculation qui restera dans les annales en achetant 7.125 millions de barils de pétrole, soit le tiers de la production des pays de l’Organisation des pays producteurs de pétrole.

Licencié sur le champ

La conséquence directe de cet achat: une augmentation du prix du baril à l’ouverture du marché londonien le lendemain, passant de 71 à 73.5 dollars. Commence alors une journée de panique dans les salles de marché, durant laquelle traders et experts s’inquiètent d’un éventuel krach financier.

Le jeune courtier s’est finalement dénoncé le lendemain. Il a dû vendre l’intégralité de ce qu’il avait acheté, à perte évidemment. Il a été licencié sur le champ par son entreprise.