Coup de frein sur les ventes de voitures neuves

AUTOMOBILE Les marques françaises subissent en juin le contrecoup de la baisse de la prime à la casse...

avec AFP

— 

Le ministre de la Relance Patrick Devedjian a indiqué mardi que la prime à la casse permettrait "de l'ordre de 100.000 voitures supplémentaires à la vente sur une année".
Le ministre de la Relance Patrick Devedjian a indiqué mardi que la prime à la casse permettrait "de l'ordre de 100.000 voitures supplémentaires à la vente sur une année". — Joel Saget AFP/Archives

Le secteur automobile affronte difficilement la fin programmée de la prime à la casse. Le dispositif baisse à nouveau ce jeudi alors que les ventes de voitures particulières neuves en France ont reculé de 1,2% en juin par rapport à juin 2009.

Baisse en juin

A nombre de jours ouvrables comparables, la baisse du mois dernier est même de 5,7%. Au total, 240.587 voitures neuves ont été immatriculées en juin, selon les chiffres publiés ce jeudi par le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA).

Les immatriculations de voitures neuves étaient reparties à la baisse en mai (-11,5%) après la réduction de la prime à la casse en début d'année. Le dispositif diminue à nouveau ce 1er juillet pour s'établir désormais à 500 euros. Sur le premier semestre, les immatriculations de voitures neuves restent en hausse de +5,4% en données brutes (+3,7% à nombre de jours ouvrables comparable).

Marché «assez équilibré»

Le marché est «finalement assez équilibré» et «correspond bien à ce qu'on attendait avec cette sortie progressive de la prime à la casse», estime François Roudier, porte-parole du CCFA.

«On a une sortie progressive, donc une diminution progressive» des ventes, observe-t-il, en jugeant que «le système d'étalement de prime à la casse a franchement bien fonctionné».

Les marques françaises pénalisées

Les marques françaises, qui détiennent 53,7% de part de marché, ont été particulièrement touchées en juin. Elles sont en baisse de 7,9% alors que leurs concurrentes étrangères progressent de 7,8%.

PSA Peugeot Citroën a vu ses ventes baisser de 5,6%. Au sein du groupe, Citroën recule de 7,3% et Peugeot de 4,1%. Dans le groupe Renault, la marque a baissé de 11,1% mais sa filiale roumaine à bas coût Dacia a doublé ses ventes (+95,8%) le mois dernier.