Le point sur les mesures annoncées pour réduire le train de vie de l'Etat

ÉCONOMIE 0minutes.fr revient sur les économies annoncées par Nicolas Sarkozy...

E.M.

— 

Le Palais de l'Elysée à Paris.
Le Palais de l'Elysée à Paris. — BENGUIGUI/SIPA

Le gouvernement veut donner l’exemple. Dans une lettre adressée à son Premier ministre, Nicolas Sarkozy lui a demandé de réduire le train de vie de l’Etat. 20minute.fr fait le point sur les six commandements présidentiels en matière d’économies budgétaires.

Les dépenses des ministres tu contrôleras

L'Etat ne prendra plus en charge la location de logements dans le parc privé. Et l'usage d’un appartement de fonction par les membres du gouvernement sera assujetti à l'impôt sur le revenu et à la taxe d'habitation.

Pour éviter de nouveaux scandales, Nicolas Sarkozy a été très clair: les ministres paieront désormais tous leurs frais privés «sur leurs deniers personnels», sous peine de sanctions. 

Les déplacements tu encadreras

Les déplacements des ministres seront aussi strictement encadrés. Le train devra être privilégié et le nombre d’accompagnants réduit. Pour l’hébergement, les ministres devront d’abord frapper à la porte des services de l’Etat, comme les ambassades ou les préfectures, plutôt que des hôtels.

Nicolas Sarkozy va de son côté revendre les deux avions moyen-courrier de sa flotte présidentielle alors qu’il doit recevoir à l’automne un nouvel Airbus A-330 long-courrier spécialement aménagé.

Le nombre de collaborateurs tu limiteras

Le chef de l’Etat veut limiter le nombre de collaborateurs à un maximum de 20 personnes pour les ministres et 4 pour les secrétaires d'Etat. Cette règle n’est pas nouvelle: le président l’avait déjà annoncée lors de son élection en 2007 mais elle n’avait jamais été respectée.

Les budgets consacrés à la rémunération et aux déplacements de ces personnels seront dans le même temps réduits de 10%.

Les logements et voitures de fonctions tu diminueras

Les hauts fonctionnaires devront aussi se serrer la ceinture: les avantages en nature seront désormais limités. Nicolas Sarkozy veut mettre fin aux logements accordés pour utilité de service au fur et à mesure du départ de leurs occupants. Selon la dernière loi de finances, 7.000 appartements sont ainsi concernés.
 
Le président de la République compte également supprimer 10.000 voitures de fonctions, sur les 72.000 en circulation, auxquelles s’ajoutent les 17.000 véhicules des établissements publics.

Sur les 95.000 logements de fonctions attribués par «nécessité absolue de service», et qui ne donnent lieu au paiement d’aucune redevance, 7.000 seront retirés. 

Les réceptions et chasses présidentielles tu supprimeras

Comme annoncé, il n’y aura pas de garden-party de l’Elysée le 14 juillet prochain. De manière générale, Nicolas Sarkozy a demandé à son gouvernement de réduire au «strict minimum» le nombre de réceptions.

Les chasses présidentielles seront aussi supprimées. Remise au goût du jour par le conseiller du président, Pierre Charon, elles consistaient à inviter patrons ou chefs d’Etats étrangers pour organiser des battues dans les domaines des grands châteaux français.

Contre le gaspillage tu lutteras

Et comme il n’y a pas de petites économies, le président de la République veut éviter le gaspillage. Il compte par exemple réduire de moitié la consommation de papier des différentes administrations. Les surfaces immobilières des administrations seront aussi diminuées et les baux renégociés.