Les smartphones ont le chic pour se vendre

TELEPHONIE Apple lance ce jeudi l'iPhone 4, nouvelle version de son téléphone portable...

Christophe Séfrin

— 

Le 7 juin, Steve Jobs, le boss d'Apple, a présenté l'iPhone 4 à San Francisco.
Le 7 juin, Steve Jobs, le boss d'Apple, a présenté l'iPhone 4 à San Francisco. — P. SAKUMA / AP / SIPA

L'iPhone 4 arrive ce jeudi en France au prix de 629 euros sans abonnement. Equipé d'un écran haute définition, d'une fonction permettant des conversations téléphoniques vidéo et d'un logiciel de montage, le nouveau téléphone d'Apple devrait, une nouvelle fois, se tailler un joli succès. SFR, qui propose depuis le 15 juin à ses clients de le précommander, a dû interrompre ce service au bout de trois jours. Orange n'a, lui, ouvert les réservations que mardi.

Un secteur en pleine expansion

Du coup, la concurrence fourbit ses armes. «L'iPhone 4 est notre rival le plus sérieux. Même si les évolutions du produit sont intéressantes, certains termes employés en survalorisent la promesse», indique Jean-Philippe Illarine, directeur marketing télécom chez Samsung. «Techniquement, ce n'est pas le meilleur smartphone. Mais l'environnement qu'il propose, notamment avec l'iTunes Store, correspond à ce que veulent les consommateurs, note pour sa part Corinne Couté, directrice de la publication du magazine L'Essentiel du Mobile. Honnêtement, le seul concurrent de l'iPhone, c'est le système Android de Google.»

>> Le comparatif des smartphones du marché, c'est par là

L'Acer beTouch E-400, l'un des derniers modèles à en être équipé, en offre beaucoup... pour beaucoup moins cher que l'iPhone 4 (249 euros nu, contre 629 euros pour l'iPhone 4 en version 16 Go). Et le secteur est, de toute façon, en pleine expansion. Alors que 24,8 millions de mobiles devraient se vendre en France en 2010, le marché des smartphones pourrait représenter 7,3 millions de ventes, selon GfK (contre 3,6 millions en 2009). En pleine ébullition, le secteur devrait dégager 950 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2010. Soit 36 % de plus que l'an passé.