fo et la Cgt boycottent la concertation

— 

Les syndicats préparent la riposte. Après l'annonce, mercredi, du projet de réforme des retraites, la CGT et FO ont boycotté hier la « concertation express » proposée par Eric Woerth. Car pour le gouvernement, le recul de l'âge légal de départ – de 60 ans à 62 ans en 2018 – n'est absolument pas discutable. C'est simplement « à la marge » que le projet peut être amendé, sur des sujets comme la pénibilité ou les « carrières longues ». « La négociation nous est refusée. Le ministre a dit clairement qu'il ne reviendrait pas sur la philosophie du texte. Or nous, c'est tout le texte qu'on veut changer », explique Eric Aubin (CGT). Pour les syndicats, le prochain rendez-vous, c'est donc le 24 juin, pour une journée de grèves et de manifestations unitaires. La mobilisation sera « très importante », prévoit la CFDT. G. W.