Les ventes d'écrans plats, un truc de foot

HIGH-TECH Les téléviseurs bénéficient de l'engouement populaire autour du Mondial 2010...

gilles wallon

— 

Rien qu'au 1er trimestre, deux millions d'écrans plats ont trouvé preneur.
Rien qu'au 1er trimestre, deux millions d'écrans plats ont trouvé preneur. — S. ORTOLA / 20 MINUTES

La Coupe du monde a déjà ses premiers vainqueurs: les téléviseurs à écran plat. Déjà euphorique en 2009 (7,5 millions d'unités vendues), le secteur s'attend à une cuvée exceptionnelle en 2010. Rien qu'au 1er trimestre, 2 millions d'écrans (LCD, plasma ou LED) ont trouvé preneur. Et le rendez-vous sud-africain incite les foyers à s'équiper. Depuis un mois et demi, alors qu'enseignes et fabricants multiplient les campagnes d'affichage, les ventes ont encore progressé de 30%. En clair, «c'est moins que Noël, mais tout de même 200 à 300.000 télés supplémentaires vendues, note Alexandre Fourmond, directeur marketing du fabricant LG. Trois quarts des ventes se font avant le premier tour. Les amateurs se préparent, ils veulent se faire plaisir.»

50% des foyers équipés

Cette année, le Mondial arrive à un moment clé. Les écrans plats LCD, sur le marché depuis cinq ans, sont devenus très abordables. Dès 350 euros, il est possible de s'équiper. En milieu de gamme, «un appareil 32 pouces (82 cm),coûte environ 700 euros, contre 1.200 il y a deux ans, note Romain Baudoin, chez Surcouf. La concurrence est forte. Et forcément, les prix baissent.» Près de 50% des foyers sont désormais équipés d'un écran plat. «Les Français sont en train de renouveler le parc de télés», précise Thierry Laporte, de l'institut GfK.

«C'est l'extinction de l'analogique. Et puis, chez les fabricants, les nouvelles gammes arrivent souvent vers le mois de mai. C'est en ce moment qu' ils bradent leurs anciens produits.» Deux choix s'offrent donc au consommateur: acheter moins cher que prévu... ou acquérir, pour le prix qu'il s'était fixé, un meilleur écran. Car la Coupe du monde, c'est aussi un match entre constructeurs. «Chaque marque veut montrer de quoi elle est capable techniquement», poursuit Thierry Laporte. Les nouveaux écrans LED, plasma, et bien sûr 3D (lire encadré), se bousculent donc dans les rayons. Selon Alexandre Fourmond, «on profite de la Coupe du monde pour investir dans une télé qu'on gardera cinq ou six ans.»

ET LA 3D?

Prochaine révolution annoncée de la télévision, les écrans 3D profitent de la Coupe du monde – et du Blu-Ray d'Avatar – pour s'introduire en magasin. Vingt-cinq matchs seront diffusés en 3D, qui reste une option sur les écrans. On la choisit ou pas, en fonction du programme. Mais les prix restent très élevés: 1.300 euros minimum pour l'écran et 170 euros pour les lunettes. Mais le foot, événement convivial s'il en est, n'est pas forcément l'idéal pour la 3D. A moins d'avoir des paires pour tous ses amis...