Européens et Américains font pression sur la Chine

J. Bx avec AFP

— 

"L'UE prépare actuellement quelque chose avec les Etats-Unis", a indiqué à l'AFP une source non identifiée. Européens et Américains reprochent à la Chine de pratiquer des restrictions à l'exportation sur un certain nombre de matières premières, en termes de quotas ou de droits à l'exportation, a expliqué cette personne.

Selon cette source, l'Union et les Etats-Unis comptent demander le lancement de consultations avec la Chine sur ce sujet le 22 juin, ce qui constitue la première étape du processus de règlement des différends à l'OMC. Cette étape dure jusqu'à 60 jours, avant la mise en place d'un groupe spécial chargé d'examiner la plainte déposée, si les consultations n’ont pas permis de régler le différend.

"Une vingtaine de produits ont été identifiés qui pourraient être concernés", a indiqué la source européenne. Parmi les produits concernés se trouveraient notamment le cuivre, le tungstène, la bauxite ou le carbonate de magnésium, mais "les listes ne sont pas encore finalisées", a-t-elle ajouté.

Le représentant américain au Commerce extérieur Ron Kirk a prévenu début juin la Chine que les Etats-Unis n'hésiteraient pas à porter leurs différends avec Pékin devant l'OMC, si la diplomatie n'avait pas su les résoudre.

Après plusieurs années de répit pour se mettre en conformité avec les règles de l'OMC, la Chine, qui a adhéré à l'Organisation mondiale du commerce en 2001, a vu les plaintes s'accumuler contre elle. Elle a été condamnée en juillet dernier pour la première fois depuis son adhésion à l'OMC, sur son régime d'importation de pièces détachées automobiles jugé discriminatoire par les Etats-Unis, l'UE et le Canada. Elle a été condamnée aussi en janvier sur son régime de protection de la propriété intellectuelle, suite à une plainte des Etats-Unis.