Baisse de 10% des vols de téléphones portables en 2008

D.H. avec AFP

— 

Les vols de téléphones mobiles ont continué à baisser en France en 2008, avec 156.500 vols recensés, en baisse de 10% sur un an, selon le bilan annuel établi mardi 2 juin par la police, la gendarmerie et les opérateurs mobiles, qui saluent l'effet des campagnes de sensibilisation. La France comptant 58 millions de mobiles fin 2008, la moyenne est donc de 2,7 vols pour 1.000 téléphones. Si l'on tient compte des 2,6 millions d'appareils supplémentaires mis en service l'an dernier, la baisse des vols est de 12,9%.

Depuis 2004, le nombre de vols de téléphones mobiles baisse régulièrement, après avoir connu une explosion en 2002 et 2003. Selon l'association française des opérateurs mobiles (Afom), la police et la gendarmerie, ce succès tient à la mise en place depuis 2003 d'"un dispositif pour rendre inutilisables les portables volés et, au final, dissuader les voleurs dont la principale motivation est l'appareil plutôt que l'utilisation de la ligne". Ce dispositif a encore fait l'objet, en 2008, d'une campagne radio de prévention, d'affiches d'information dans les commissariats et gendarmeries et d'un dépliant à destination des adolescents.

Conserver le code IMEI

Concrètement, il s'agit de noter et de conserver le numéro de série, dit code IMEI, de son téléphone, afin de le signaler lors du dépôt de plainte et de le transmettre à son opérateur. Celui-ci peut alors bloquer à distance l'appareil dérobé par la simple inscription de ce numéro sur une base de données commune à tous les opérateurs français, sorte de "liste noire". Ce numéro d'une quinzaine de chiffres, propre à chaque téléphone, figure sur l'emballage et sous la batterie de l'appareil. Il peut aussi être obtenu en composant *#06# sur le clavier et s'affiche alors sur l'écran.