Belle en maillot: ça coûte combien?

Catherine Vincent

— 

Plus que deux mois pour être belle en maillot! La presse magazine, les publicités et les sites internet féminins ne parlent que de ça. Certaines femmes y travaillent toute l'année. D'autres n'ont rien à faire, elles sont belles naturellement. Et pour les autres, celles qui ne s'en moquent pas totalement, il va falloir donner un coup d'accélérateur. Mais au fait, combien faut-il débourser pour être belle en maillot?

Il ne s'agit pas ici de réaliser une étude exhaustive mais de donner un ordre d'idée sur ce que les femmes peuvent être amenées à dépenser à l'approche de la période estivale où l'on aime être à son avantage. Puisqu'un maillot ne cache pas grand chose, il faut être le mieux possible, bien dans sa peau. Ce qui ne veut pas dire ressembler aux filles des magazines!

Pour être belle en maillot, il faut en premier lieu, on nous le répète assez, gommer ces petit bourrelets disgracieux sur le ventre ou les hanches tout en évitant l'effet peau d'orange sur les cuisses. Devant un tel challenge, les fabricants de cosmétiques nous promettent tous LA solution miracle: la crème amincissante (entre autres). On devrait plutôt dire LES solutions miracles dans la mesure où il existe pléthore de crèmes pour les différentes zones sensibles. En gros (c'est une expression!), si l'on fait abstraction du débat sur l'efficacité de ces crèmes ou gels, il est possible de se lancer dans l'aventure pour 11 ou 12 euros (un mois d'utilisation) sachant que de toute façon, le massage occasionné par l'application dudit produit ne peut que faire du bien. Et puis si l'on veut dépenser plus, ce type de crèmes peut atteindre les 35 euros dans les parapharmacies les moins chères.

Parmi les solutions plus onéreuses encore: les "traitements anticellulite" proposées par les instituts de beauté. Il faut compter dans les 40-45 euros la séance sachant que des forfaits de 10 séances font baisser les prix à 350-400 euros. A cette somme, il faut ajouter les 25 euros du collant obligatoire. Là encore, on peut trouver plus cher.

Deuxième impératif pour être belle en maillot: remédier à la pilosité abondante ou mal placée. Les jambes, le maillot et les aisselles doivent être impeccables. Car contrairement à ce que peut penser Julia Roberts qui s'était montrée en robe bras nus avec du poil sous les aisselles, la très grande majorité des Français n'aime pas ça. Pour l'épilation, une foule de solutions existe.

Le rasoir et la crème dépilatoire permettent un entretien quotidien rapide sous la douche. Les fabricants ont déployé ces dernières années des gammes de rasoirs pour femmes. Les lots de 10 jetables se trouvent à 2 euros environ sachant qu'ils ne servent qu'une à deux fois. Après, ça attaque la peau. D'autres rasoirs sont vendus avec des recharges de lames. Il faut compter entre 5 et 13 euros pour le rasoir et 7 à 11 euros pour les quatre lames de rechange. Attention: il faut aussi ajouter la mousse à raser (3 euros pour une mousse de base) pour celles qui ne piquent pas celle de leur mari, copain, coloc. La crème dépilatoire coûte, elle, entre 7 et 9 euros le tube. Mais ces deux solutions ont les défauts de leurs qualités: il faut le faire tous les jours ou tous les deux jours, y compris pendant les vacances.

Pour être tranquille pendant 15 jours à 3 semaines, il faut en passer par l'épilation qui peut se pratiquer à la maison ou en institut de beauté, selon les budgets. En institut, les prix varient beaucoup, surtout depuis l'apparition d'enseignes low cost proposant des prix de 3,80 euros par zone à épiler. A ce tarif, l'épilation des jambes entières, du maillot et des aisselles revient à 15,20 euros. Sinon, en institut classique, la même épilation revient à 40-45 euros. Pour justifier leurs tarifs, les instituts classiques mettent l'accent sur la déco, l'ambiance, la qualité de service, etc. Normal.

A la maison, la première des choses à savoir c'est que c'est long et peu pratique pour certaines zones pour lesquelles il est toujours plus compliqué de tirer soi-même sur la bande de cire. Ca fait mal alors on hésite et les poils ne partent pas. Pour autant, on peut utiliser de la cire chaude comme la cire orientale qui se nettoie à l'eau (7 à 9 euros le pot ou 11 euros environ sous forme de roll-on avec les bandes pour enlever la cire) ou des bandes de cire froide (7 à 8 euros les 20 sachant qu'il en faut pas beaucoup plus). Des épilateurs électriques sont également disponibles pour des prix variant de 20 à 80 euros (selon le site Darty)

Mais pour qu'une épilation soit efficace et réussie, il faut que les poils soient longs (1 cm minimum). Ce qui veut dire qu'on est moche pendant un mois et demi avant d'être belle en maillot. En outre, une épilation fait réagir la peau. Il est donc impératif de ne pas se mettre au soleil juste après et fortement conseillé d'appliquer une crème hydratante (5 à 15 euros). En fait, la crème hydratante est le soin de base pour la peau. Pour être belle en maillot, il faut donc en utiliser tous les jours de l'année tout au long de sa vie. C'est peut-être l'investissement le plus lourd dans le budget beauté d'une femme.

Mais ça permet de préserver sa peau qui va souffrir de l'agression du soleil. Il faut donc la préparer et la protéger. Pour la préparer, des compléments alimentaires destinés à favoriser le bronzage (dont il serait mal venu de se prononcer sur l'efficacité) sont à prendre pendant le mois précédent l'exposition au soleil. Une boîte d'un mois coût entre 17 et 20 euros. Une fois en maillot, il est très fortement conseillé d'appliquer régulièrement une bonne crème solaire dont l'indice pourra baisser au fur et à mesure que le bronzage progresse et selon la couleur de peau. Pour une bonne crème solaire, il faut compter entre 8 et 15 euros selon la quantité et l'indice de protection. C'est mieux d'investir parce qu'un homard en maillot de bain, ce n'est pas très attirant.

En résumé, il faut travailler pour être belle (et ça revient cher). Alors au lieu de faire un stage intensif deux mois avant les vacances, le mieux est d'adopter une hygiène de vie saine en mangeant équilibré, en faisant un peu de sport et en buvant de l'eau. En suivant ces règles, on est au moins sûre d'être bien dans sa peau. C'est ça être belle.