"Mon arrestation était inéluctable", avoue Bernard Madoff

— 

Face au juge et à ses victimes. Bernard Madoff a donc décidé de plaider coupable, et d'avouer ses méfaits. Dans une déclaration publique faite au juge, et indirectement au monde, Madoff tente d'expliquer l'inexplicable. "Lorsque j'ai créé le schéma de Ponzi, je pensais que tout cela ne durerait pas et que je pourrais m'en sortir ainsi que mes clients. Cependant, cela s'est avéré difficile, et finalement impossible, et au fil du temps, je me suis rendu compte que mon arrestation devenait inéluctable et que ce jour viendrait", affirme le gérant.

Depuis le début des années 1990, Madoff promettait à ses clients d'investir leur argent des portefeuilles de titres financiers. Mais il n'en faisait rien et plaçait au contraire l'argent confié dans un compte à la Chase Manhattan Bank.

Devant les enquêteurs du gendarme boursier américain, la Securities and Exchanges Commission, Madoff reconnaît avoir menti sous serment et avoir rendu de faux témoignages, et avoir produit de fausses déclarations d'opérations de courtage.

"Je suis terriblement conscient d'avoir blessé de très nombreuses personnes, y compris des membres de ma famille, mes amis les plus proches, des partenaires d'affaires et des milliers de clients qui m'ont confié leur argent", admet Madoff. Et pour cela, il risque aujourd'hui 150 ans de prison.