Moody's retire à son tour sa note maximale à General Electric

E24 avec AFP

— 

L'agence d'évaluation financière Moody's Investors Service a à son tour retiré lundi 23 mars sa note maximale "AAA" au conglomérat américain General Electric, le dégradant de deux crans en raison de la montée des risques découlant de ses importantes activités financières.

General Electric s'est vu dégradé de "AAA" à "AA2" par Moody's, alors que le 12 mars l'autre grande agence d'évaluation Standard and Poor's avait été plus indulgente, en n'abaissant sa note que d'un cran (de "AAA" à "AA+").

Moody's a pris sa décision en dépit d'une longue présentation organisée la semaine dernière par la direction de GE pour rassurer sur la santé de sa filiale financière GE Capital, pour laquelle Moody's a fait état d'une accentuation de son "profil de risque". L'agence fonde ses inquiétudes sur "les risques à long terme associés au modèle de financement en gros de GE Capital ainsi que la volatilité des résultats liée à la détérioration de la qualité des actifs".

Tout comme son homologue, elle vante en revanche la qualité des activités industrielles de GE, qui vont de l'électro-ménager aux ampoules en passant par les médias, qui mériteraient, si elles étaient seules, une note "Aaa". La perspective de la nouvelle note est "stable", ce qui implique de Moody's n'envisage pas de la modifier à court ou moyen terme.