Autant d'emplois détruits au T1 2009 que sur toute l'année 2008

D.H. avec AFP

— 

L'économie française a détruit autant d'emplois salariés au premier trimestre 2009 que sur toute l'année 2008, avec une perte nette de 138.000 emplois (-0,9% en un trimestre, -2% sur un an), selon des données provisoires diffusées vendredi 15 mai par le ministère de l'Emploi. Cela ramène à 15,751 millions le nombre total de salariés dans les secteurs principalement marchands, c'est-à-dire les entreprises de toute taille et toute activité, hors agriculture, administration, éducation, santé et action sociale.

Comme depuis le début de la crise, les destructions d'emploi sont en grande partie imputables à l'intérim (-77.800 au 1er trimestre à 438.900 postes) et à l'industrie (-44.900 à 3,562 millions). En un an, le nombre de travailleurs temporaires a fondu de 33,8% (-224.200 postes), précise le département statistiques et recherche du ministère (Dares). Les emplois en intérim appartiennent à la catégorie des services, même quand il s'agit de missions d'intérim effectuées dans l'industrie ou le bâtiment.

Le secteur des services, premier gisement d'emplois en France, enregistre au total une destruction nette de 93.900 emplois salariés au 1er trimestre à 10,702 millions de postes. La construction ne crée quasiment plus d'emplois mais a maintenu ses effectifs au premier trimestre (+800 postes à 1,487 million), selon la Dares.