Tokyo chute dans le sillage de Wall Street

E24 avec AFP

— 

La Bourse de Tokyo a chuté de 3,50% vendredi en clôture, craignant une liquidation du géant automobile américain General Motors et déçu par l'absence de nouveau plan de relance en Chine. A la clôture, l'indice Nikkei 225, moyenne non pondérée des 225 valeurs vedettes, a perdu 260,39 points (-3,50%) à 7.173,10 points, son plus bas niveau depuis le 27 octobre. Sur la semaine, il s'affiche en recul de 5,22%. L'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau a pour sa part cédé 20,16 points (-2,72%) à 721,39 points. Le volume des transactions a été moyen, avec 2,06 milliards de titres échangés.

A l'instar de Wall Street, qui a replongé jeudi 5 mars au plus bas depuis avril 1997: le Dow Jones a perdu 4,09% et le Nasdaq 4,00%. Le Dow Jones Industrial Average a lâché 281,40 points à 6.594,44 points, son plus bas niveau de clôture depuis avril 1997. L'indice à dominante technologique Nasdaq, qui avait tenu jusqu'à présent au dessus de son plancher de novembre, a abandonné 54,15 points à 1.299,59 points, un niveau plus vu en clôture depuis mars 2003. L'indice élargi Standard & Poor's 500 a quant à lui cédé 4,25% (30,32 points) à 682,55 points, au plus bas depuis septembre 1996, dans un volume d'échanges étoffé.

Les investisseurs américains et japonais ont été effrayés par la possibilité d'une liquidation de GM. Cette perspective a été évoquée par le constructeur dans son rapport annuel, si le gouvernement américain refuse de lui verser les milliards de dollars de rallonge qu'il réclame et si le robinet du crédit continue de lui être fermé. En outre, alors que le marché spéculait sur des annonces concrètes lors de l'ouverture de la session annuelle du Parlement chinois, le Premier ministre Wen Jiabao s'est contenté de rassurer sur la capacité du pays à traverser la crise.