Fin de semaine en baisse

— 

La Bourse de Paris a terminé en nette baisse vendredi 6 mars, le CAC 40 cédant 1,37% au terme d'une séance hésitante, dans un marché déprimé par les chiffres désastreux de l'emploi aux Etats-Unis et plombé par les valeurs financières. L'indice vedette a perdu 35,18 points à 2.534,45 points, dans un volume d'échanges d'environ 3,430 milliards d'euros. Il avait chuté de 3,96% jeudi. La place parisienne a hésité la majeure partie de la journée, pour tomber plus nettement dans le rouge en fin de séance, dans le sillage de Wall Street. Londres a terminé stable (+0,02%) tandis que Francfort a perdu 0,8% et l'Eurostoxx 50 2,18%.

Les Etats-Unis ont perdu 651.000 emplois en février, après deux mois de destructions d'emplois catastrophiques, et le taux de chômage y est désormais de 8,1%, du jamais vu depuis décembre 1983. Du côté des valeurs, "le secteur financier a été très attaqué", a détaillé Guillaume Garabédian, gérant chez Meeschaert Gestion Privée. BNP Paribas a chuté de 5,42% à 21,73 euros, Crédit Agricole de 7,70% à 6,12 euros, Société Générale de 6,59% à 19,84 euros et Axa de 4,87% à 6,23 euros.