La Bourse de Paris retombe sous les 2.600 points

E24 avec AFP

— 

La Bourse de Paris a creusé ses pertes jeudi 5 mars, le CAC 40 retombant sous les 2.600 points en terminant en baisse de 3,96%. Le marché est déprimé, notamment, par la révision en forte baisse par la BCE des prévisions de croissance et d'inflation de la zone euro pour 2009. Le marché a également été entraîné par Wall Street.

En forte baisse depuis l'ouverture sur des prises de bénéfices après le rebond de la veille, le marché a accéléré sa baisse, dépité par le discours du président de la Banque centrale européenne (BCE). L'institution monétaire, qui a abaissé sans surprise de 0,5 point à 1,5% son taux directeur, prévoit désormais un recul de 2,7% du produit intérieur brut en moyenne dans la zone euro et une inflation à +0,4%.

A Londres, le footsie termine également dans le rouge, en baisse de 3,18%. A Francfort, le Dax plonge davantage en perdant 5,02%.

A New York, Wall Street creuse également ses pertes. Le marché est inquiet pour la survie du constructeur automobile General Motors qui envisagerait de se placer sous le chapitre 11 de la loi sur les faillites. Vers 17h30, le Dow Jones perdait plus de 3% et le Nasdaq 2,90%.

Les investisseurs parisiens ont procédé à des prises de bénéfices, au lendemain d'une nette hausse du marché où le CAC avait bondi de 4,74% à 2.675,68 points. La dégringolade de Wall Street a ensuite accentué la tendance en fin de journée.

Peugeot a lâché 7,78% à 13,09 euros, Michelin 9,41% à 23,35 euros et Renault 6,45% à 10,59 euros. Parmi les valeurs bancaires, Dexia a terminé en déroute totale (-21,02% à 1,21 euro) et Natixis a perdu 10,85% à 0,84 euros.