Les ventes de voitures neuves bondissent en Allemagne

E24 avec AFP

— 

En Allemagne, les ventes de voitures neuves ont bondi de 22% sur un an en février, essentiellement grâce à la prime à la casse, tandis que les exportations se sont effondrées, selon des chiffres annoncés mardi 3 mars par la fédération du secteur (VDA). Au total, quelque 277.800 véhicules neufs ont été écoulés en Allemagne sur ce mois. "Il s'agit du plus fort niveau de vente pour un mois de février depuis 10 ans", a précisé le président de la VDA Matthias Wissmann, cité dans un communiqué.

Le rebond s'explique par la prime à la casse, une mesure contenue dans le plan de relance de 50 milliards d'euros du gouvernement allemand et qui fonctionne particulièrement bien. L'Etat verse une prime de 2.500 euros à tout propriétaire prêt à se séparer d'un véhicule d'au moins 9 ans pour le remplacer par une voiture neuve ou de moins d'un an. Une modification de l'impôt sur les véhicules, qui ne se base plus seulement sur la cylindrée du véhicule mais aussi en partie sur ses émissions de CO2, a aussi soutenu le marché, souligne la fédération.

"Les nouvelles immatriculations de voitures ont retrouvé une croissance positive pour la première fois depuis six mois", a-t-il souligné. "Nous avons la possibilité d'atteindre la barre des 3 millions cette année, malgré l'environnement difficile", a-t-il ajouté, affichant un optimisme qui détonne dans un secteur globalement sinistré. Jusqu'ici, la VDA misait sur des ventes de 2,9 millions de véhicules cette année, en baisse de plus de 6% sur 2007.

La première économie européenne fait beaucoup mieux que ses voisins: en France, où une prime à la casse a aussi soutenu le marché, les immatriculations de voitures neuves ont quand même

reculé de 13,1%
. En Espagne, elles se sont effondrées
de 48,8%,
au
Japon
de 32,4%. Certes, nous "sommes loin d'une reprise durable des marchés automobiles mondiaux", a reconnu Matthias Wissmann. La chute de 51% des exportations l'illustre clairement, et la production a dans la foulée diminué de 47% en Allemagne.

A grand renfort de chômage partiel, les constructeurs ont entrepris une vaste réduction de leur production pour s'adapter à la baisse de la demande et réduire leur stock. Mais le président de la VDA se veut confiant. La prime à la casse est susceptible de servir de contrepoids cette année à des ventes à l'étranger en berne. Certains constructeurs ont déjà réduit leur programme de chômage technique en raison de la demande venue d'Allemagne, assure-t-il. Si les plans de relance gouvernementaux mis en place dans les différents pays venaient à réveiller aussi la demande comme en Allemagne, "alors on pourrait voir une première reprise des ventes mondiales dans la deuxième moitié de l'année", avance Matthias Wissmann.