Jean-Laurent Bonnafé sera à la tête de Fortis

E24 avec agences

— 

Jean-Laurent Bonnafé, actuel directeur général délégué de BNP Paribas, sera le patron de Fortis, si le rapprochement des deux banques est entériné par les actionnaires de la banque belge les 8 et 9 avril, annonce le directeur général de la banque Baudoin Prot dans un entretien publié par le Journal du Dimanche. L'équipe de direction comportera "des représentants de BNP Paribas" et "des cadres issus de Fortis Banque", assure le dirigeant.

"Jean-Laurent Bonnafé présidera le comité de direction et nous aurons d'autres représentants de BNP Paribas au comité ainsi qu'au conseil d'administration", indique Prot. La présence de Bonnafé à la tête de Fortis ne devrait être que transitoire, le temps de l'intégration, précise-t-on chez BNP Paribas. "Jean-Laurent Bonnafé a une expérience éprouvée en matière d'intégration. Il a dirigé BNL en Italie jusqu'en août dernier, avant la nomination de Fabio Galla. Nous comptons agir de même pour Fortis", ajoute encore Baudoin Prot.

Baudoin Prot a assuré que l'acquisition de Fortis devrait avoir un effet positif sur le bénéfice par action de BNP Paribas à partir de 2010. Le dirigeant s'est dit optimiste quant à la bonne réalisation de ce rachat, qui devrait donner un troisième réseau de détail significatif en Europe, à côté de la France et de l'Italie.

A l'issue de cinq mois d'âpres négociations, BNP Paribas a obtenu dans la nuit de vendredi à samedi un accord avec le gouvernement belge pour lui racheter 75% de Fortis Banque et 25% de Fortis Assurance.

Jean-Laurent Bonnafé, X-Mines, est entré chez BNP Paribas en 1993 après avoir travaillé dans l'administration. En 1997, il est nommé responsable de la stratégie et du développement de la banque. Il travaillera à l'intégration de Paribas, acquise en 1999 par BNP, aux côtés de Michel Clair, l'actuel patron de la société foncière Klépierre, filiale du groupe bancaire. En 2002, il entre au comité exécutif de BNP Paribas en tant que patron de la banque de détail en France. En 2006, lorsque BNP Paribas reprend la banque italienne Banca Nazionale de Lavoro, il en pilotera l'intégration au sein de BNP Paribas.