Un ancien du Credit Suisse chez UBS

— 

UBS va changer de directeur général pour "rétablir la confiance" perdue de ses clients. Marcel Rohner, démissionnaire, sera remplacé par l'ancien chef du Crédit Suisse Oswald Grübel.

Cette décision "constitue une nouvelle étape en vue de rétablir la confiance en UBS et de ramener la banque sur la voie du succès", assure l'établissement dans un communiqué de presse . "La vaste expérience d'Oswald Grübel dans le secteur bancaire et dans le redressement d'entreprises sera indispensable pour UBS dans les conditions difficiles que traversent les marchés", ajoute la banque.

Oswald Grübel a passé près de quarante ans au sein de la deuxième institution suisse, rivale d'UBS, où il a occupé plusieurs positions de direction aussi bien au niveau du groupe que dans les secteurs de banque d'affaires et banque privée. De 2003 au printemps 2007, il a été co-directeur et directeur général de Credit Suisse.

UBS a enregistré une perte record l'an dernier, de 19,8 milliards de francs suisses, ses activités de banque d'investissement étant lourdement touchées par la crise financière. Credit Suisse a connu également quelques déboires financiers. L'image de la banque a été récemment écornée par sa décision de transmettre à la justice américaine les noms de certains de ses clients liés à une fraude fiscale pour laquelle UBS a accepté de verser 780 millions de dollars.

L'établissement est également sur la sellette dans le cadre de la fraude Madoff. Elle est accusée par l'Autorité luxembourgeoise des marchés financiers de "manquement grave" à son devoir de contrôle du fonds d'investissement LuxAlpha, impliqué dans l'escroquerie Madoff. L'enquête administrative menée par la Commission de surveillance du secteur financier (CSSF) a relevé une "mauvaise exécution" de l'obligation d'audit préalable ("due diligence") d'UBS Luxembourg, constituant "un manquement grave au devoir de surveillance d'une banque dépositaire". UBS a rejeté ces accusations.