Nouvelle campagne contre la contrefaçon

— 

Le gouvernement et le comité Colbert, composé de soixante-dix groupes du luxe, ont lancé ce jeudi la campagne de lutte contre la contrefaçon pour 2009, placée sous le signe de l'information des consommateurs sur ce "fléau économique".

"La lutte contre la contrefaçon doit reposer sur deux actions complémentaires : la prévention, qui est l'objet de cette campagne, mais aussi la répression, qui est la mission de l'administration des douanes", a expliqué le ministre du Budget Eric Woerth lors d'une conférence de presse.

Cette campagne, qui s'appuie sur 10.000 affiches en français et en anglais placées dans les aéroports, doit permettre de "lutter contre la banalisation du phénomène de la contrefaçon", a-t-il ajouté, avant de faire procéder à la destruction de 4.000 paires de lunettes de soleil contrefaites dans la cour du ministère.

Ces affiches montrent notamment un crocodile, en référence à la marque Lacoste, avec le slogan "Faux croco, vrais tracas" ou une imitation d'un vêtement Chanel, griffée "Chanele", accompagnée de la phrase "Prochain défilé... au palais de justice".

Eric Woerth, qui a qualifié la contrefaçon de "fléau économique", a souligné que les agents des douanes avaient saisi 6,5 millions d'articles contrefaits en 2008, soit une progression de 41% par rapport à 2007, pour un montant d'environ 467 millions d'euros. Le textile représente la première catégorie d'objets saisis, avec 1,2 million de pièces, a déclaré le ministre, relevant "l'explosion" de la fraude sur internet, avec une hausse de 155% en un an des articles interceptés par les douanes.

La présidente du Comité Colbert Françoise Montenay a affirmé que cette campagne était, "dans cette période difficile, un signe tangible que les pouvoirs publics sont à nos côtés dans notre bataille pour l'emploi, pour les entreprises, pour l'économie du pays".