Maroc Telecom résiste

— 

Maroc Telecom, dont Vivendi détient 53% du capital et le Royaume du Maroc 30%, a publié une progression de 7,2% de son chiffre d'affaires annuel à 29,5 milliards de dirhams, soit environ 2,68 milliards d'euros. Son résultat net a augmenté de 18,5% à 9,5 milliards de dirhams (862 millions d'euros), reflétant l'amélioration des marges de la société ainsi que des produits financiers, selon un communiqué de presse de la société.

L'opérateur de télécommunications présent au Maroc, en Mauritanie, au Burkina Faso, au Gabon, et plus marginalement, en France et en Belgique, table sur une progression de plus de 3% de son chiffre d'affaires en 2009 et vise une marge opérationnelle "élevée" à 47%, soit un niveau équivalent à celui de 2008.

Outre un niveau élevé de marge, Maroc Telecom va distribuer l'intégralité de son résultat sous forme de dividende.

Seul motif de déception: le flux de trésorerie opérationnel du groupe a diminué de 3,8%, en raison de l'augmentation des impôts payés et une augmentation du besoin en fonds de roulement de la société. La société a pu couvrir ses besoins d'investissement, mais pas la distribution du dividende. Une partie de ce dividende a été payé en puisant dans les réserves de trésorerie du groupe, qui ont diminué de 1 milliard de dirhams l'an dernier.

Marco Telecom est le premier opérateur de télécommunications au Maroc, avec 14,5 millions de clients mobiles, 482.000 clients Internet et des parts de marché écrasantes, à respectivement 63,4% dans le mobile et 67,3% dans les services d'accès à Internet.

Sur les neuf premiers mois de l'année, le groupe a représenté 11% des ventes du groupe de médias et 24% de son résultat opérationnel ajusté. Vivendi annoncera ses résultats annuels lundi prochain.

Ces résultats sont salués par la Bourse, l'action gagnant 8% à 15,21 euros à la Bourse de Paris.