La Commission de déontologie a envisagé la démission collective avec l'affaire Pérol

E24 avec AFP

— 

La Commission de déontologie, au centre de l'imbroglio qui a accompagné la nomination de François Pérol, ex secrétaire général adjoint de l'Elysée, à la tête du groupe Caisse d'Epargne-Banque Populaire, a "envisagé une démission collective", a reconnu jeudi 12 mars son président Olivier Fouquet. Ce dernier s'exprimait devant les membres de la commission des lois à l'Assemblée nationale en réponse à René Dosière (PS) qui lui demandait si devant l'ampleur de la polémique il n'avait pas été tenté de démissionner.

Mercredi 11 mars, cette même Commission avait indiqué qu'elle aurait dû être saisie du cas François Pérol.