Opel en crise: Bruxelles propose un mini-sommet

E24 avec AFP

— 

Le commissaire européen à l'Industrie, Günter Verheugen, a proposé jeudi 5 mars d'organiser une réunion des pays européens où est implanté le constructeur automobile américain en grande difficulté

General Motors
, propriétaire notamment d'Opel, pour coordonner leurs réactions. "Je vais proposer que les Etats membres dans lesquels nous avons des sites de GM en Europe se rencontrent en session extraordinaire, et que nous réfléchissions ensemble à la façon dont nous voulons réagir", a-t-il indiqué en arrivant à une réunion des ministres de l'UE chargés de la compétitivité.

Les difficultés de GM aux Etats-Unis font surtout craindre pour sa filiale européenne Opel. Celle-ci est principalement présente en Allemagne, avec quatre usines, mais aussi en Belgique à Anvers, en Espagne à Saragosse, en Pologne à Gliwice et en Grande-Bretagne à Ellesmere Port. En France, elle produit également des véhicules dans deux usines appartement l'une à Renault, l'autre au carossier Heuliez.

General Motors possède aussi le constructeur automobile suédois

Saab
mais a prévu d'ores et déjà de s'en séparer. "Je voudrais bien savoir ce que les différents Etats membres qui ont des sites de GM pensent faire", a souligné le commissaire allemand, rappelant que "GM ne parle pas seulement avec le gouvernement allemand". "Je voudrais bien parvenir à ce que les actions des Européens sur cette question soient coordonnées, et que ce ne soit pas chacun pour soi", a-t-il insisté. "Nous avons besoin d'une démarche commune, pas purement nationale".