Un nouveau plan social à l'usine Goodyear d'Amiens

AFP

— 

Un nouveau plan social concernant l'usine Goodyear d'Amiens, en France, plus important que le précédent annoncé en mai 2008 et qui prévoyait 402 suppressions d'emplois, va être présenté "d'ici quelques semaines", en raison du contexte économique différent, a annoncé la direction mercredi 18 mars.

"Aujourd'hui, le risque sur le site d'Amiens-Nord porte sur environ 1.000 postes de l'activité pneumatiques tourisme", a déclaré à l'AFP Olivier Rousseau, PDG de Goodyear-Dunlop Tires France, sans pouvoir préciser si le plan toucherait finalement tous ces emplois. Sur le site d'Amiens-Nord, environ 400 autres salariés, qui travaillent dans l'activité penumatiques agricoles, ne seront pas concernés par ce plan, a ajouté Olivier Rousseau.

"La situation économique n'a rien à voir avec le contexte dans lequel le précédent plan (qui prévoyait une baisse de production et 402 suppressions d'emplois) a été préparé" en mai 2008, a-t-il poursuivi. Il a ajouté que le groupe perdait de l'argent sur "100%" des pneumatiques tourisme produits sur le site.

Dans un premier temps, la direction a annoncé aux syndicats le retrait du précédent plan de suppressions de 402 emplois et de réduction de la production présenté en mai 2008, désormais caduque. Selon la CGT, majoritaire, le retrait du plan social de en mai 2008 est "une victoire pour les salariés".

Goodyear Tire and Rubber, en grande difficulté, avait annoncé en février prévoir 5.000 réductions d'effectifs supplémentaires dans le monde et un gel des salaires en 2009.