Hausse de 50% des saisies immobilières en 2008 au Royaume-Uni

E24 avec AFP

— 

Les saisies immobilières ont augmenté de plus de 50% en 2008 au Royaume-Uni, à 40.000, un plus haut depuis 1996, selon les chiffres communiqués vendredi 20 février par le conseil des prêteurs immobiliers (CML), qui estime cependant que les prêteurs font preuve d'une certaine mansuétude. Le conseil prédit que quelque 75.000 familles perdront leur logement cette année.

Il a cependant constaté une petite baisse des saisies au quatrième trimestre, à 10.400 contre 11.000 au trimestre précédent, et que le nombre de saisies en 2008, qui affectent un crédit sur 290, est inférieur de 11% à ses prévisions. Il en déduit que, "malgré une économie dont l'état s'aggrave et un chômage qui progresse, cela démontre que les prêteurs immobiliers font des efforts ardus pour que la saisie soit l'ultime recours".

Le groupe rappelle que le gouvernement a déjà pris des mesures pour qu'il en soit ainsi, comme ramener de neuf à trois mois l'attente pour percevoir l'aide au remboursement de crédit immobilier prévue pour les familles les plus fragiles, ou autoriser des associations ad hoc à acheter tout ou partie d'une maison et à la relouer à son propriétaire.

Le directeur général du CML Michael Coogan note cependant une forte hausse des cas d'abandon de propriété par les emprunteurs aux abois. Il demande à ceux-ci de "contacter leur prêteur et de travailler avec lui avant de prendre une telle mesure", et il remarque que "l'emprunteur est toujours responsable de sa dette, même s'il quitte sa propriété".