Les amoureux limitent leur budget Saint-Valentin.

Solenn Poullennec

— 

La crise rend les amoureux un peu moins généreux. Cette année, les couples américains dépenseront 20 dollars de moins qu’en 2008 pour fêter la Saint-Valentin, selon une étude du cabinet BIGresearch révélée par le quotidien USA Today.

"La Saint-Valentin sera le premier grand jour de fête à souffrir de la crise économique en 2009", explique au journal Robert Passikof, président de l’entreprise de conseil new-yorkais Brand Keys.

Les couples ne seront pas radins pour autant. En moyenne, ils prévoient de consacrer 102,4 dollars à la fête du 14 février. Ne pas faire de cadeau serait bien trop risqué pour les relations de couple.

Que les célibataires se rassurent, ils auront peut-être droit à un cadeau. Les américains ne se contentent pas de faire une surprise à leur conjoint. Ils comptent dépenser 30 dollars en moyenne pour gâter leurs enfants, leurs amis ou leurs collègues. Même les animaux domestiques auront droit à leur présent. Les sondés prévoient de leur consacrer 2,17 dollars.

Pas de chance pour ceux qui espéraient quelque chose de nouveau. La crise ne change pas vraiment la nature des cadeaux. Certes, les couples américains seront un peu moins nombreux à sortir le soir (47% cette année contre 48,2% en 2008) ou à offrir des bijoux (16% contre 16,6%). Mais les cartes de vœux, les fleurs et les bonbons ont toujours la côte avec 56,8%, 45,8% et 35,7% d’intentions d’achat. Au total ce sont 14,7 milliards de dollars qui devraient être dépensés en l’honneur des amoureux en 2009.