Le bénéfice d'Assa Abloy a fondu

E24 avec AFP

— 

Le leader mondial de la serrurerie Assa Abloy, qui a supprimé 1.800 emplois depuis juillet, a vu son bénéfice fondre au quatrième trimestre en raison des coûts entraînés par sa restructuration et prévoit un recul des ventes en 2009 lié à la crise du bâtiment.

Entre octobre et décembre, la société suédoise a dégagé un bénéfice net de 92 millions de couronnes (8,5 millions d'euros), contre 859 millions un an auparavant, pour un chiffre d'affaires en hausse de 9% à 9,47 milliards de couronnes, tiré par un taux de change favorable de la couronne. Non affecté par les coûts de restructuration, le bénéfice opérationnel affiche lui une hausse de 2% à 1,47 milliard de couronnes, selon un communiqué financier publié vendredi.

Pour l'ensemble de l'année, le résultat net a reculé de 28% à 2,44 milliards de couronnes, contre 3,67 milliards en 2007. Le chiffre d'affaires total a avancé de 4% à 34,92 milliards, mais est resté stable hors acquisitions.

"Tout indique que 2009 sera une année difficile, dans la mesure où la crise financière a eu des effets très négatifs sur les investissements dans la construction", avertit Assa Abloy, qui indique qu'il va se concentrer sur "le contrôle des coûts, les marges et la trésorerie".

Les coûts de restructuration entraînés par la suppression de 1.800 emplois sont estimés à 1,18 milliards de couronnes et ont été entièrement passés dans les comptes du troisième et surtout du quatrième trimestre. Les analystes ont souligné la bonne tenue des ventes organiques d'Assa Abloy dans la zone Amériques (+1%) alors que l'Europe (-9%) et l'Asie (-8%) ont reculé.

Vers 09H15 GMT à la Bourse de Stockholm, le titre Assa Abloy gagnait 4,9% à 91 couronnes, dans un marché en hausse de 1,5%. Le groupe a par ailleurs décidé de verser un dividende de 3,60 couronnes par action pour l'exercice 2008, inchangé par rapport à celui de 2007.