"Fortis Banque France est extrêmement solide", pour le président de son directoire

— 

Fortis Banque France est "extrêmement solide", a affirmé vendredi 13 février le président du directoire de l'établissement, Maxime Jadot, tenant à rassurer ses clients après la chute de l'action suscitée par le

rejet par les actionnaires de sa vente à BNP Paribas.
"Fortis Banque France, à notre avis, est extrêmement solide, non seulement par le soutien de son actionnaire" de référence, l'Etat belge, mais aussi parce qu'elle peut compter sur celui de la Banque nationale de Belgique en cas de besoin de liquidité, a dit Maxime Jadot sur Radio Classique. "Ce n'est pas le cas en ce moment, nous avons suffisamment de liquidités à travers le marché", a-t-il précisé.

Les clients de Fortis Banque France "peuvent être totalement rassurés sur la solidité de leur banque et sa présence" dans l'Hexagone, a ajouté M. Jadot, même si son établissement est "de taille moyenne" en France et représente "une présence de niche". Interrogé sur l'échec du rachat par BNP Paribas, il s'est contenté de remarquer que c'"était un très beau projet". L'Etat belge, qui "a exprimé son désir à terme de pouvoir être remplacé comme actionnaire de référence", pourrait l'être par "un actionnaire opérationnel de type bancaire", mais aucune échéance n'a été définie, a poursuivi M. Jadot.

Si début octobre, au plus fort de la crise financière, "nous avons eu quelques départs de clients inquiets de l'évolution éventuelle" de leur banque, ces départs se sont arrêtés depuis, a voulu rassurer Maxime Jadot, répétant que la situation de son établissement était pour l'instant "stabilisée". Fortis s'efforce de rassurer clients et investisseurs depuis un vote des actionnaires qui compromet sa vente au français BNP Paribas et a fait dégringoler jeudi l'action Fortis Holding en Bourse.