Le budget d'Obama à l'épreuve du Congrès

— 

Le Président Barack Obama a envoyé son secrétaire au Trésor Timothy Geithner et son directeur du budget Peter Orszag au Congrès, pour défendre cette semaine son

projet de budget
pour 2010. Un budget de 3.552 milliards de dollars qui doit aider à sortir l'économie américaine de la récession. Les deux hommes clés de l'équipe économique du président devaient passer de longues heures au Capitole, le siège du parlement américain, auditionnés par différentes commissions parlementaires.

Les sénateurs de la commission du Budget ont également questionné le président de la réserve fédérale Ben Bernanke mardi 3 mars sur les "défis du budget" en temps de récession économique. Celui-ci a affirmé que le plan de relance de l'Etat devrait apporter des "gains solides" à l'économie américaine, mais qu'il faudrait "en faire plus" encore pour le système financier. En l'absence d'une action "rapide et agressive", le pays risque de connaître un "épisode prolongé de stagnation économique", a prévenu Ben Bernanke, alors que la Réserve fédérale vient d'annoncer son plan pour relancer le crédit à la consommation.

Barack Obama a déclaré mardi matin que "les résultats économiques au cours du dernier trimestre 2008 ont été les pires que nous ayons connus en plus de 25 ans et, franchement, le premier trimestre de cette année ne promet guère d'être meilleur". Pour l'exercice 2010, qui aux Etats-Unis s'étale du 1er octobre au 30 septembre, ce projet table sur un déficit de 1.171 milliards de dollars en 2010 contre 1.752 milliards en 2009.

"Je pense que le président Obama va dans la bonne direction en réduisant le déficit de moitié sur les cinq prochaines années (...) et en faisant des investissements très importants pour l'avenir économique de notre pays", a dit la semaine dernière le président de la commission du Budget du Sénat Kent Conrad lors d'une conférence de presse sur le budget 2010. Celui-ci a toutefois ajouté qu'il serait nécessaire de "faire plus" sur le cumul de la dette dans les prochaines années.