Mitsubishi Motors en pertes

J. Bx avec AFP

— 

Le secteur automobile japonais souffre. Mitsubishi Motors a annoncé lundi 27 avril une perte nette de 54,88 milliards de yens (430 millions d'euros) pour l'exercice 2008-2009 clos fin mars, en raison du yen fort et de l'effondrement du marché, mais a prévu de revenir dans le vert en 2009-2010.

Cette perte nette annuelle est légèrement inférieure à celle que prévoyait le groupe (60 milliards de yens). En 2007-2008, Mitsubishi Motors avait au contraire réalisé un bénéfice net de 34,7 milliards de yens.

Entre avril et mars, le constructeur automobile japonais a vu son chiffre d'affaires chuter de 26,4% sur un an à 1.973,57 milliards de yens (15,48 milliards d'euros) et son bénéfice d'exploitation de 96,4% à 3,93 milliards (30 millions d'euros).

"Les facteurs qui expliquent la chute des ventes comprennent la baisse des ventes unitaires dans le monde et l'appréciation du yen face aux autres devises", a expliqué Mitsubishi Motors dans un communiqué.

Les ventes en volume dans le monde ont dégringolé de 22% sur un an à 1,066 million de véhicules. Elles ont chuté de 26% en Amérique du Nord (dont -32% aux Etats-Unis), de 23% au Japon, de 20% en Europe et de 21% en Asie et autres.

Pour l'exercice 2009-2010, le constructeur "prévoit que les conditions difficiles actuelles sur le marché vont perdurer". Il s'attend ainsi à une nouvelle chute de 13% de ses ventes mondiales à 932.000 véhicules, et à une baisse de 24% de son chiffre d'affaires.

Le groupe compte toutefois de revenir dans le vert, avec un petit bénéfice net de 5 milliards de yens, en "coupant dans les coûts et les dépenses jusqu'à un niveau qui corresponde aux ventes actuelles". Il s'est fixé pour objectif de réaliser plus de 150 milliards de yens d'économies.

Mitsubishi Motors avait déjà annoncé au début de l'année une série de mesures anticrise, notamment son retrait des compétitions de rallye automobile, y compris du Dakar qu'il a remporté douze fois.