La fin de la récession est possible dès cette année, selon Ben Bernanke

E24 avec AFP

— 

Ben Bernanke fait appel à la raison. Le président de la Réserve fédérale américaine a affirmé mardi 24 février devant le Sénat qu'il entrevoyait la "perspective raisonnable" d'une fin de la récession de l'économie des Etats-Unis cette année. Selon lui, 2010, serait l'année de la reprise. Il conditionne pourtant cette sortie de crise au bon fonctionnement des interventions publiques. Ben Bernanke reste néanmoins prudent dans son diagnostic et relève que l'économie américaine est toujours prise une "récession grave".

Il compte sur les diverses initiatives des pouvoirs publics pour aider l'économie et les marchés financiers. "Il est essentiel que nous continuions à compléter la relance budgétaire par une action forte de l'Etat pour stabiliser les institutions financières et les marchés", a-t-il insisté. "Si les mesures prises par l'administration, le Congrès et la Réserve fédérale réussissent à faire revenir une certaine forme de stabilité financière -et dans ce seul cas, à mon avis-, il y a une perspective raisonnable que la récession actuelle d'achève en 2009.", a-t-il estimé. Mais selon lui, la Fed prévoit "qu'un rétablissement de l'économie après la récession actuelle prenne probablement plus de deux ou trois ans".

Il a une nouvelle fois relevé que si la Fed ne pouvait plus abaisser son taux d'intérêt directeur, fixé dans une fourchette entre 0 et 0,25%, elle s'était engagée à "utiliser tous les outils disponibles pour stimuler l'activité économique et améliorer le fonctionnement des marchés financiers".

Les Etats-Unis ont adopté un plan de relance de l'économie de 787 milliards de dollars. Barack Obama, pour qui ce plan représente "le début de la fin de la crise", a promulgué ce texte et même nommé un responsable chargé de surveiller que l'argent soit bien utilisé.