Ford prend des mesures pour restructurer sa dette

E24 avec AFP

— 

Ford, sans aide de l'Etat américain, a pris des mesures pour restructurer sa dette. L'américain, considéré comme le moins mal en point des constructeurs nationaux, totalisait 25,8 milliards de dollars de dettes à fin 2008 et affichait une perte nette de 14,5 milliards de dollars en 2008. Le constructeur compte réduire de 10,4 milliards de dollars sa dette, a indiqué Mark Truby, un porte-parole du constructeur. Ces opérations auront lieu via la filiale de services financiers Ford Motor Credit, avec deux opérations de rachat d'obligations pour un montant allant jusqu'à 1,8 milliard de dollars, et via le groupe Ford, qui va lancer une offre de conversion sur une autre famille d'obligations.

Dans le détail, Ford propose de verser environ 108 actions Ford et 80 dollars en liquide pour 1.000 dollars en titres de dette. Ford Motor Credit va lancer une offre en liquide sur des titres de dette non garantie, non convertibles, proposant de racheter jusqu'à 1,3 milliard de dollars de ces titres, qui représentent 8,9 milliards de dollars au total. Une deuxième opération, également en liquide, vise le rachat pouvant aller jusqu'à 500 millions de dollars de titres de dette senior garantie, qui totalisent 6,9 milliards de dollars.

Ces opérations "joueront un rôle-clé dans la stratégie de Ford d'être une entreprise saine et rentable", a assuré Ford, qui répète à l'envie qu'il a assez de liquidités pour tenir jusqu'en 2010, sans aucune aide financière du Trésor américain, à la différence de ses homologues General Motors et Chrysler qui demandent encore des rallonges au gouvernement afin d'éviter la faillite. Ford le reconnaît toutefois: "le plan de restructuration de notre dette annoncé ce jour est critique pour la transformation de Ford", a expliqué son numéro un Alan Mulally, dans un communiqué. "Nous continuons de travailler avec tous nos partenaires pour nous assurer de l'avenir de Ford dans cet environnement économique difficile", a-t-il ajouté.

L'agence de notation financière Moody's s'est d'ailleurs inquiétée de l'amenuisement des ressources financières de Ford. Si ce dernier dispose de 24 milliards de dollars de liquidités actuellement, qui lui permettent de financer cette restructuration de dette, "Moody's s'inquiète que ces ressources soient insuffisantes et que le groupe soit contraint de demander un prêt au gouvernement", a indiqué l'agence de notation dans un communiqué. Ellle a maintenu inchangées les notes principales de Ford, qui sont actuellement dans le bas de la catégorie des investissements spéculatifs (Caa3), mais maintenu une perspective négative, signifiant un possible abaissement.