Le PIB américain a plongé de 3,8% en fin d'année

E24 avec AFP

— 

Le PIB des Etats-Unis a reculé de 3,8% en rythme annuel au quatrième trimestre, ce qui représente le plus fort recul de la croissance américaine depuis le premier trimestre 1982 (-6,4%), selon les chiffres officiels publiés vendredi 30 janvier. L'activité a néanmoins baissé bien moins que prévu. Les analystes tablaient sur un produit intérieur brut en baisse de 5,4% pour ces trois mois d'automne. Le président Barack Obama a estimé que ses compatriotes vivaient une "catastrophe" économique et le "rêve américain à l'envers", après un fort recul de la croissance qui montre selon lui l'urgence d'un vaste plan de relance.

C'est le deuxième trimestre de baisse de suite du PIB, après le recul (actualisé) de 0,5% enregistré à l'automne. Il faut remonter à l'automne-hiver 1990-1991 pour retrouver deux trimestres consécutifs de baisse de la croissance, selon les chiffres du département du Commerce américain, qui publie ces statistiques. Sur l'ensemble de l'année 2008, l'économie américaine a crû de 1,3%, après avoir progressé de 2,0% en 2007. C'est son taux de croissance le plus faible depuis 2001, quand la croissance n'avait atteint que 0,8%.

Selon l'organisme chargé de dater officiellement les cycles économiques aux Etats-Unis, l'économie américaine est entrée en récession en décembre 2007. Malgré cela, l'activité n'a pas reculé sur l'ensemble de l'année écoulée, et la richesse créée par le pays a atteint 14.280,7 milliards de dollars.

Comme au trimestre précédent, c'est la baisse de la consommation qui a le plus pesé sur le PIB, faisant perdre 2,47 points de croissance à la première économie mondiale. Les dépenses de consommation ont reculé de 3,5% en rythme annuel pendant les trois mois d'automne, après 3,8% pendant l'été. Il faut remonter à l'automne 1990-1991 (période de la précédente récession américaine) pour retrouver deux trimestres de baisse consécutifs de la consommation.

L'investissement privé a plongé de 12,3% au quatrième, faisant perdre au pays 1,8 point de croissance. Les dépenses d'investissement dans le logement ont continué leur chute entamée début 2006, reculant de 23,6%. Mais l'investissement hors logement a lui aussi plongé, reculant de 20,1%. C'est sa plus forte baisse depuis 1980.

L'inflation PCE, hors alimentation et énergie, a atteint 2,2% en 2008, soit autant que l'année précédente. Cet indice d'inflation, dite de base, sert de référence à la politique de la Réserve fédérale américaine. Au total, l'inflation est de 3,3% en 2008.