GlaxoSmithKline pourrait supprimer plusieurs milliers d'emplois

E24 avec AFP

— 

Le groupe pharmaceutique britannique GlaxoSmithKline (GSK) va supprimer plusieurs milliers d'emplois dans le monde, alors qu'il est confronté à la concurrence des médicaments génériques, a écrit la presse britannique dominicale. Selon le Sunday telegraph, environ 6.000 employés pourraient être concernés par ces suppressions d'emploi, tandis que l'Observer avance le chiffre de 10.000, ce qui correspond à 10% des effectifs du groupe. Ils ne citent pas de sources.

La nouvelle devrait être annoncée jeudi à l'occasion de la présentation des résultats annuels de GSK, selon la presse. Le Sunday telegraph a estimé qu'il était "presque certain" que les 18.000 employés installés au Royaume-Uni seront affectés par cette coupe dans le personnel, qui n'est pas une première. En effet, GSK a déjà réduit ses effectifs dans le cadre d'un plan de réduction des coûts destiné à économiser 700 millions de livres par an d'ici 2010.

Début novembre, le groupe avait annoncé la suppression nette de 1.000 emplois aux Etats-Unis, réduisant ainsi ses effectifs de vente dans ce pays d'environ 12%. Il a également annoncé fin 2008 la fermeture prochaine d'une usine au Royaume-Uni employant 820 personnes car le brevet des médicaments produits arrive à échéance. Son concurrent AstraZeneca a annoncé cette semaine

la suppression supplémentaire de 6.000 emplois
, ce qui porte le total pour le groupe dans le monde à 15.000 d'ici 2013.