L'optimisme de RIM rassure

Jocelyn Jovène

— 

Les prévisions optimistes du canadien Research In Motion (RIM), le fabricant du smartphone Blackberry, et des résultats trimestriels supérieurs aux attentes ont rassuré les investisseurs. L'action a bondi de 23% après Bourse. Le cours de Bourse du fabricant a aussi profité d'une séance euphorique jeudi 2 avril, jour de sommet du G20.

Au cours du quatrième trimestre 2008, le chiffre d'affaires de RIM a bondi de 24,5% à 3,46 milliards de dollars américains. Sur l'année, l'activité du groupe a bondi de 84% à 11,1 milliards de dollars, grâce au boom des nouveaux abonnés et aux ventes de terminaux en forte croissance.

RIM a dégagé un résultat net de 518,3 millions de dollars, ou 90 cents par action sur une base diluée, contre 396,3 millions de dollars ou 69 cents. Le marché tablait sur un bénéfice net par action de 84 cents. Les investisseurs ont également salué des prévisions pour le premier trimestre 2009 supérieures aux attentes. RIM vise un chiffre d'affaires entre 3 et 3,5 milliards de dollars, pour un résultat net entre 88 et 97 cents par action, alors que le marché prévoyait jusqu'ici un bénéfice par action de 82 cents. Des prévisions plutôt optimistes en pleine récession économique et alors que la concurrence s'intensifie.

Peu avant la publication de ses résultats, RIM a annoncé la mise en service d'une boutique en ligne pour télécharger des logiciels pour Blackberry, une riposte au service AppStore déjà proposée par Apple pour son iPhone. Ce service, baptisé "BlackBerry App World", propose des programmes gratuits ou payants pour les téléphones de RIM, comme des jeux, des applications bureautiques, ou encore des logiciels de cartographie, pour écouter de la musique, se connecter aux réseaux de socialisation comme MySpace ou Facebook.

Dans ce domaine, RIM a un retard conséquent sur Apple. Les dirigeants de RIM annonce la prochaine disponibilité de 1.000 applications. L'AppStore contient à ce jour plus de 25.000 applications et a reçu 800.000 demandes de téléchargement.