Northern Trust et U.S. Bancorp remboursent l'Etat américain

E24 avec agences

— 

Deux importantes banques américaines vont rembourser les sommes prêtées par l'Etat américain dans le cadre du plan de sauvetage voté en octobre, selon des propos du président démocrate de la Commission des affaires bancaires de la Chambre des représentants américaine, Barney Franck. Northern Trust, épinglée récemment pour avoir offert à des clients de somptueuses prestations lors d'un tournoi de golf, va rembourser 1,6 milliard de dollars reçus dans le cadre du plan

Troubled Asset Relief Program
(TARP).

"Le contribuable a droit, selon nous, d'être intransigeant quant à l'usage des sommes octroyées dans le cadre du plan de sauvetage bancaire", a déclaré Barney Franck, cité par l'agence Reuters. U.S. Bancorp, qui a réduit mercredi 4 mars son dividende de 88%, va de son côté rendre 6 milliards de dollars. Les deux banques avaient déjà déclaré qu'elles rembourseraient les prêts aussi vite que possible.

De plus en plus de banques ayant reçu l'aide étatique considèrent que la participation au plan de sauvetage comporte plus d'inconvénients que d'avantages, notamment en raison des frais financiers élevés demandés en échange de ces fonds. De l'autre côté de l'Atlantique, Crédit Agricole avait notamment jugé lors de la présentation de ses résultats annuels que les aides de 3 milliards d'euros de l'Etat français étaient hors de prix.

Goldman Sachs, qui a reçu 10 milliards de dollars d'aide, a ainsi déclaré le 5 février dernier étudier la possibilité d'un remboursement anticipé. Trois petits établissements (TCF Financial Corp, Iberiabank Corp et Sussex Bancorp) ont déjà remboursé au cours des dernières semaines les aides reçues de l'Etat américain.