Un fabricant de cartes de crédit piraté

E24 avec AFP

— 

Un mauvais coup de plus pour la sécurité des achats en ligne. Le fabricant américain de cartes de crédits Heartland a constaté que son système informatique avait été piraté en 2008 et que des données concernant les systèmes de paiement avaient été subtilisées, a-t-il annoncé dans un communiqué. Alerté par les sociétés de cartes de paiement Visa et MasterCard d'opérations suspectes concernant des transactions par cartes, Heartland "a découvert la semaine dernière la preuve d'une intrusion" d'un logiciel pirate dans son système informatique, a précisé le communiqué.

"Nous en avons immédiatement averti les autorités fédérales et les prestataires de cartes" de crédit, a indiqué Robert Baldwin, le PDG de Heartland, estimant que "l'incident pourrait être le fruit d'une cyber-fraude mondiale". Cependant, selon Heartland, "ni les données commerciales, ni les numéros de Sécurité sociale, ni les chiffres cryptés d'identification personnelle (PIN), pas plus que les adresses et numéros de téléphones ne figurent" parmi les données dérobées.

Les propriétaires de cartes bancaires ne seraient pas tenus responsables des usages frauduleux qui pourraient être faits des données les concernant, a précisé le groupe, qui a ouvert un site internet à destination des usagers de cartes bancaires.Le groupe Heartland, basé dans le New Jersey (nord-est), fournit des cartes de crédit, de débit ou prépayées, ainsi que des systèmes de transaction ou de paiement, à plus de 250.000 entreprises aux Etats-Unis.

Selon des analystes interrogés par le Wall Street Journal, le piratage des données de Heartland pourrait être l'un des plus importants à ce jour. Avec un coût estimé de 300 à 600 dollars par compte en dépenses frauduleuses, il pourrait se chiffrer en centaines de millions de dollars.