SG table sur un résultat net de 2 milliards en 2008

Jocelyn Jovène

— 

Société Générale annonce qu'elle anticipe un résultat net à l'équilibre au cours du quatrième trimestre 2008 après un bénéfice de 1,92 milliard d'euros sur les neuf premiers mois de son exercice.

L'année 2008 devrait ainsi se solder sur un résultat net de 2 milliards d'euros, indique la banque dans un communiqué de presse. En 2007, SG avait enregistré un bénéfice net de 947 millions d'euros, impacté par les pertes liées à la fraude présumée de Jérôme Kerviel. Hors l'impact de cette fraude, le résultat du groupe était de 4,7 milliards d'euros.

Société Générale relève "une bonne résistance" dans les métiers de banque de détail en France et à l'international durant le quatrième trimestre de l'exercice, alors que la détérioration de l'activité économique n'a fait que s'amplifiler.

Pour un analyste cité par l'agence Dow Jones, "il n'y a pas de réelle surprise dans ces chiffres, mais dans les conditions actuelles de marché c'est une bonne chose". A la Bourse de Paris, l'action Société Générale regagnait 4,3% à 25,7 euros à 12h17, dans un marché en recul de 1,8%, après être brièvement passée en territoire négatif.

La BFI (banque de financement et d'investissement) devrait enregistrer un résultat net proche de l'équilibre au cours du trimestre, "grâce à l'appréciation de son portefeuille de couverture de prêts et la résistance des activités" de produits de taux, changes et matières premières. Le groupe souligne une baisse des performances dans les dérivés actions, métier où SG est un leader mondial, ainsi que des pertes de trading "dont l'ampleur a été limitée par [sa] politique de réduction des risques".

L'activité de crédit à la consommation est affectée par une conjoncture ralentie et la dévaluation de la monnaie ukrainienne. La gestion d'actifs subit toujours des mouvements de retraits d'argent, ainsi que des dépréciations d'actifs dans les métiers de gestion alternative. SG ne mentionne pas le projet de coentreprise avec Crédit Agricole dans ce métier, rapporté mercredi matin par la presse. La banque a récemment annoncé la cession de son activité de gestion d'actifs au Royaume-Uni.

Le montant du dividende pour les actionnaires sera décidé lors du conseil d'administration du 17 février prochain. Les comptes de l'année seront divulgués le 18 février avant l'ouverture des marchés. A la demande des pouvoirs publics, le conseil d'administration de la banque a indiqué que ses dirigeants ont renoncé au versement de leur rémunération variable au titre de 2008, tout comme les dirigeants des autres grandes banques cotées à Paris.

La banque estime que grâce aux aides de l'Etat, son ratio de solvabilité Tier 1, selon les normes prudentielles de Bâle II, devrait se situer à 8,5% à fin décémbre 2008. Il monterait à 9% après participation de la banque au deuxième volet d'aide de l'Etat français au secteur bancaire.