State Street plonge sur de mauvais résultats

— 

State Street, l'un des plus importants acteurs de la gestion d'actifs et de la conservation de titres dans le monde, a annoncé une chute de 71% de son résultat net du quatrième trimestre à 65 millions de dollars contre 511 millions de dollars un an plus tôt à la même période.

En 2009, la société table sur un chiffre d'affaires et un résultat stable alors que son objectif de croissance sur le long terme est compris entre 8% et 12% pour les ventes et entre 10% et 15% pour le bénéfice par action.

Les résultats de State Street montrent qu'il n'y a pas que les banques qui sont victimes de la crise financière. Compte tenu de la dislocation des marchés financiers, la société de gestion a constaté une augmentation de 3 milliards de dollars des pertes de valeur potentielles dans ses portefeuilles de titres. Ces pertes atteignent désormais 6,3 milliards de dollars, mais n'apparaissent pas dans le compte de résultat du groupe, ce dernier estimant que la valeur des titres remontera dans le futur.

"Nous continuons de croire que la qualité de nos actifs dans nos portefeuilles d'investissements et dans nos conduits reste solide", assure Ronald E. Logue, le PDG du groupe, dans un communiqué de presse.

A la Bourse de New York, le cours de Bourse de State Street s'est effondré de 59% suite à cette annonce, mardi 21 janvier.