Air France-KLM avait informé les analystes de sa perte un jour avant

E24 avec AFP

— 

Air France-KLM avait informé dès lundi des analystes qu'elle revoyait à la baisse ses estimations de résultats pour le troisième trimestre, soit un jour avant la publication par communiqué de presse de cette information, a appris mercredi l'AFP auprès d'un analyste.

Dès lundi 19 janvier au matin, le courtier Raymond James avait émis une note indiquant qu'au troisième trimestre le transporteur franco-néerlandais devrait enregistrer une perte trimestrielle comprise entre 200 et 220 millions d'euros et qu'il révisait à la baisse ses estimations de résultats pour 2008/2009. Air France-KLM avait perdu 7,93% lundi à la Bourse de Paris dans un marché en baisse de 0,90%.

La compagnie avait envoyé un communiqué mardi matin pour prévenir qu'il passerait dans le rouge au troisième trimestre, sans donner de détails chiffrés, et se montrant prudent pour l'ensemble de l'exercice. Une porte-parole d'Air France-KLM n'a pas souhaité commenter un article du quotidien Les Echos, qui, citant l'agence Bloomberg, affirme que le groupe avait informé des analystes à ce sujet dès vendredi.

Mercredi, l'action Air France-KLM poursuivait sa chute, cédant 4,5% à 12h15, après la publication d'une étude de la banque UBS sur le secteur du transport aérien. UBS a émis une recommandation de vente sur la valeur. UBS estime que les réductions de capacité de la compagnie aérienne pour s'ajuster à la demande ne sont pas suffisantes.

Contactée par E24, Air France-KLM n'a pas souhaité faire de commentaire. L'Autorité des Marchés Financiers n'a pas souhaité faire de commentaire.

Selon l'article 223-3 de la réglementation en vigueur, "lorsqu'un émetteur (...) communique une information privilégiée à un tiers dans l'exercice normal de son travail, de sa profession ou de ses fonctions (...), il en assure une diffusion (...) soit simultanément en cas de communication intentionnelle, soit rapidement en cas de communication non intentionnelle."