Plusieurs fonds luxembourgeois suspendent leur activité

E24 avec AFP

— 

Plusieurs fonds d'investissement luxembourgeois ont suspendu leur activité à la suite de la fraude du financier américain Madoff, a indiqué mercredi 21 janvier l'ALFI, qui représente le secteur au Luxembourg. "Il y a 17 compartiments de fonds qui ont suspendu leur activité", a expliqué à l'AFP Charles Muller, le directeur général adjoint l'association. "Ils n'investissent plus rien et ne remboursent rien aux investisseurs", a-t-il ajouté.

Le dirigeant a précisé qu'une liste détaillée avait été publiée par la Commission de surveillance du secteur financier luxembourgeois CSSF, où personne n'était immédiatement joignable. Selon Charles Muller, les fonds concernés ont eu recours à une procédure officielle permettant de suspendre l'activité jusqu'à ce que les problèmes soient résolus, aucun investisseur n'ayant dans l'intervalle la possibilité de se faire rembourser ses mises.

Les fonds d'investissement au Luxembourg sont exposés au total à hauteur de 5 à 7 milliards d'euros dans l'affaire Madoff, avait indiqué la semaine dernière, sous couvert d'anonymat, un député luxembourgeois, sur la base de déclarations d'experts lors d'une audition parlementaire. La CSSF avait chiffré provisoirement fin décembre cette exposition à 1,9 milliard d'euros.

L'essentiel des actifs dépendait de trois fonds: LuxAlpha, Lux Invest et Herald Fund Luxembourg. Ils avaient placé dans des sociétés du financier américain Bernard Madoff des sommes drainées auprès d'épargnants européens. UBS, dépositaire de LuxAlpha, a ainsi été condamnée par la justice luxembourgeoise à verser 30 millions d'euros à la société de gestion Oddo, qui avait placé plusieurs millions d'euros.